11454
Jérôme Weinman Contactez nous
Menu
 
Vous êtes ici : Dr Jérôme Weinman, chirurgien-dentiste à Paris et médecin-dentiste à Genève » Implant dentaire » Remplacer une dent du sourire perdue par un implant dentaire.

Remplacer une dent de devant par un implant dentaire: un défi esthétique.

Remplacer une dent de votre sourire par un implant dentaire par le docteur Jérôme Weinman, chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève.

Votre sourire a perdu un dent? Un implant dentaire pourra la remplacer.

Un implant dentaire a pour rôle de prendre la place d’une dent extraite. Le chirurgien-dentiste vient insérer dans l’os de la mâchoire un implant dentaire, c’est à dire une racine artificielle en lieu et place de la dent manquante. Sur cet implant dentaire, il fixe ensuite une couronne prothétique dentaire en céramique. Celles-ci viennent, à son tour, remplacer de la couronne de la dent naturelle.

Remplacer une dent antérieure comme une incisive sans préjudice esthétique est désormais chose possible grâce à l’apport des protocoles novateur de greffe osseuse et de greffe de gencive. L’arrivée relativement récente du PRF ou “Plasma Riche en Fibrine ou Plasma rich fibrin” et du PRP – Plasma riche en plaquettes ou Platelet rich Plasma- dans les protocoles opératoires de pose d’implants dentaires et de greffes muco-gingivales permettent des résultats encore plus esthétiques. 

Ces protocoles sont adaptés pour les incisives qui doivent être remplacées à cause d’un traumatisme dentaire, d’une maladie de la racine dentaire ou d’un traitement d’orthodontie agressif.


Comment gérer le préjudice esthétique du à la perte de votre sourire?

La perte d’une ou de plusieurs dents antérieures et supérieures, c’est à dire une dents de votre sourire, peut entraîner une associalisation, c’est à dire un repli sur soi. Cela a de graves conséquences dans votre vie sociale tant du point de vue professionnel (refus à l’embauche), personnel (échec dans les tentatives de séduction) que dans l’image de soi (perte de confiance). L’impact psychologique de la perte des dents est très délétère. Elle peut occasionner de graves préjudices sur la santé mentale comme financière des patients. 

Le port d’une prothèse dentaire amovible (dentier), est un traumatisme le plus souvent vécu comme un handicap important, voir comme une mutilation. Les appareils dentaires ne permettent pas de manger toutes sortes d’aliments et en particulier de les croquer. Le dentier doit être retirée à chaque nettoyage, découvrant quotidiennement à la vue du patient la mutilation de sa bouche, ce qui rajoute au stress déjà existant. A terme, le patient modifie ses expressions du visage pour ne pas dévoiler cette mutilation. Il en perd le sourire, au propre comme au figuré.

Un des plus grand défi technique de la dentisterie est de remplacer par un implant dentaire une dent de devant. Pour les patients qui ont perdu ou qui vont perdre à bref échéance les dents de devants, « avoir des dents » est une véritable demande “au secours”. Dans le cas de la perte des dents antérieures, aucune prothèse dentaire amovible (appareil dentaire) ne pourra reproduire l’effet esthétique des dents naturelles émergeant de la gencive. Seul le remplacement de la racine naturelle par un implant dentaire peut prétendre atteindre cette esthétique du sourire.


Qu’est ce que les dents du sourire?

Les dents du sourire sont principalement les dents antérieures et supérieures c’est à dire : les incisives centrales, les incisives latérales et les canines définitives. Quelque fois, si la cavité buccale du patient est large les prémolaires sont impliquées dans le sourire ou le rire, ainsi que les molaires supérieures.


Quelles sont les raisons d’une perte d’une dent du sourire?

Les raisons sont multiples, mais citons les principales : 

  • La maladie parodontale ;
  • Les caries dentaires ;
  • Les soins iatrogènes ;
  • Les agénésies dentaires ;
  • Les traitements orthodontiques ;
  • Les chocs ou accidents.

La parodontite cause de la  perte d’une dent du sourire.  

Nous avons déjà traité du déchaussement des dents à cause de la parodontite dans de nombreux chapitres. Cliquez ici pour en savoir plus sur les parodontites.

Les maladies parodontales sont des maladies infectieuses qui détruisent l’os alvéolaire qui est le tissus osseux principal soutient de l’organe dentaire. Les parodontites sont responsables de 40% des extractions dentaires.

Ce qu’il faut retenir : c’est que si votre gencive supérieure semble être plus courte qu’avant et ne recouvre plus les racines de vos dents de devant alors vous avez surement une perte osseuse. Un bilan radiologique viendra faire le diagnostic différentiel avec une simple rétraction gingivale sans perte osseuse et une parodontite infectieuse. Dans les cas extrême une ou plusieurs dents peuvent être perdues. 

Un abcès, suite à une lésion parodontale verticale tout le long d’une racine dentaire est un cas d’extraction d’une ou plusieurs dents selon le cas. 

Dans ce cas clinique, des greffes osseuses peuvent être envisagées pour reconstruire la perte verticale de volume d’os alvéolaire (os de la mâchoire dans lequel les organes dentaires sont fixées). Ensuite ou concomitamment, un ou plusieurs implants dentaires sont posés pour porter une prothèse dentaire implanto-portée esthétique.

Dans cette situation clinique, la gestion de l’esthétique est alors très délicate. La rétraction de la gencive et due à la résorption osseuse infectieuse causée par la parodontite. L’objectif est de bloquer la résorption horizontale du parodonte par un assainissement, combler la perte osseuse verticale, remplacer les racines dentaires manquantes. Le contour gingival ne pourra pas être plus haut que la récession générale sur les dents naturelles adjacentes. 

A ce niveau il a y deux stratégies esthétiques :

– Soit valider cette relative disgrâce sur les nouvelles couronnes céramiques dentaires sur implants et créer un maquillage sur la céramique cosmétique qui imite un faux déchaussement des dents. C’est souvent le choix pour des patients masculins. 

Comme dans les cas cliniques suivants de Philips ou celui de Jean.

Soit améliorer l’esthétique dentaire en posant des facettes dentaires sur les dents naturelles adjacentes pour avoir des couronnes dentaires blanches. 

C’est l’option de dentisterie esthétique choisit en général pour les patientes féminines.

Pour plus d’information sur cliquez ici pour accéder au chapitre les facettes dentaires.

Le traitement de cette situation est aussi illustrée dans le cas clinique de PATRICIA (A ICONOGRAPHIER) : Expulsion de l’incisive centrale droite et début de rhizalyse radiculaire de l’incisive latérale, extraction de cette dernière, greffe osseuse, PRP et PRF, cellules souches, greffe de gencive, pose de 2 implants dentaires et leurs couronnes dentaires céramiques et pose de 2 facettes dentaires sur les incisives adjacentes du coté gauche. Le résultat esthétique est parfait grâce à succession de ces techniques et une prouesse du céramiste qui a fabriquée deux couronnes sur implants et deux facettes en céramique feldspathique pour restaurer et améliorer l’esthétique du sourire de cette patiente.

La carie dentaire cause de la perte d’une dent du sourire.

Dans le cas d’une dent cariée trop loin sous la gencive, elle devra être extraite afin d’éviter de générer une infection au bout de la racine dentaire. Une carie même traitée par un composite ou un amalgame, type plombage, peut engendrer une nécrose de la dent. Si l’atteinte pulpaire n’est pas soignée à temps cela va aboutir à un abcès osseux au niveau l’apex de la racine. Sans presque pas de douleurs, l’infection arrive à un stade extrême de perte osseuse et la dents devra être extraite. 

Souvent, les dents de sagesse poussent les dents vers l’avant et les incisives centrales définitives se chevauchent. Même avec une bonne hygiène dentaire et le brossage de la plaque dentaire avec un dentifrice et une brosse à dents adaptée, il est fréquent d’avoir à ce niveau des caries inter dentaires importantes.

Il est dans ce  cas préférable de faire extraire les dents de sagesses par un dentiste sous anesthésie générale, avec un médecin anesthésiste ou sous sédation dentaire dans les mêmes conditions.

Même si vous pensez avoir des dents saines ayez le réflexe de faire une visite chez le dentiste et demander un bilan radiologique scanner en 3D, seul examen à être exhaustif, c’est à dire qu’il diagnostique toutes les pathologies dentaires qui peuvent passer inaperçu avec d’autre examens. Votre santé bucco dentaire est à ce prix. 

Les soins iatrogènes causes de la perte d’une dent du sourire.

Les soins dentaires iatrogènes sont des actes pratiqués par un chirurgien dentiste pour soigner vos dents mais qui vont avoir des conséquences néfastes sur votre état de santé. C’est typiquement le cas de figure des traitements endodontiques qui vont générer des lésions radiculaires. Comme précédemment, les dents atteintes peuvent être extraites. La dévitalisation des dents est indiquée s’il y une inflammation de la pulpe dentaire ou s’il y a une nécrose de celle ci.

Nous avons déjà traité la perte des dents à cause du traitement de canal mal conduit dans le chapitre « traitement endodontique ». Cliquez ici pour en savoir plus sur les traitements de canaux ou endodontie.

Les nécroses de la pulpe à bas bruit sont les plus sournoises car il n’y a pas de signaux d’alarme douloureux ou bien trop tard. Ces nécroses provoquent des kystes dentaires péri apicaux qui peuvent être très délabrant, impliquant l’extraction immédiate d’une dent du sourire comme une incisive ou une canine. Bien sûr, toutes les dents sont concernées par ce problème, mais les prémolaires et les molaires ont moins d’enjeu esthétique. 

Les causes des inflammations chroniques qui provoquent des nécroses de l’endodontie sont multiples. Mais citons : les caries dentaires, la pose d’amalgames, de composites, la pose de facettes dentaires, de couronnes dentaire ou de bridge, trop invasifs et sur des dents non d’ores et déjà dévitalisées. Les traumatismes mécaniques ou chimique divers, comme des chocs ou bien même des blanchiments dentaires non adaptés pour le traitement des taches sur l’émail. 

La traitement de cette situation est illustrée dans le cas clinique de Maude : extraction, greffe osseuse, greffe de gencives, pose d’un implant dentaire et sa couronne dentaire céramique

Les agénésies dentaires causes de la perte d’une dent du sourire.

Les agénésies des dents définitives, sont diagnostiquées, chez le dentiste, entre 6 et 11 ans, au moment de la perte des dents de lait. L’absence d’éruption de la dent permanente, après la chute de la dent temporaire, met en lumière ce problème et un contrôle radiologique confirme l’absence des germes dentaires qui très souvent concerne les incisives latérales définitives.

Dans ce cas, un orthodontiste à l’aide d’un appareil dentaire, va réaliser l’alignement des dents de devant et grâce à un mainteneur d’espace, le temps d’attendre la fin de la croissance de l’enfant, des implants dentaires, avec leurs couronnes céramiques, pourront être posés à la place des dents manquantes.

Les traitements orthodontiques causes de la perte d’une dent du sourire

Les traitements orthodontiques avec des bagues métalliques ou des appareils dentaires peuvent occasionner des traumatismes dentaires qui conduisent à la perte d’une ou plusieurs dents. 

La création de forces orthodontiques sur les dents trop violents ou des mouvements de va et vient intempestifs, suite à plusieurs traitements orthodontiques successifs mal conduits, vont enflammer le ligament dentaire (le desmodonte) qui emballe la racine de la dent. La conséquence est que les cellules chargées de résorber les racines des dents de lait, les odontoclastes, vont se réveiller et résorber les racines des dents définitives, comme elles l’avaient fait pour les dents temporaires.

Ce phénomène s’appel la rhizalyse : elle est physiologique pour les dents temporaires de lait, mais toujours pathologique pour les dents définitives.

Outre les traitement intempestif orthodontiques, les canines incluses peuvent être une autre cause de rhizalyse ou une dent mal dévitalisée ou suite à un traumatisme (coup, accident, etc.) même très ancien.

Dans le meilleur des cas, la dent va changer de couleurs et se foncer. Mais c’est rarement le cas et le plus souvent aucun symptôme, y compris la douleur, ne vient faire suspecter une pathologie sur ces dents.

La plupart du temps c’est un bilan radiologique scanner 3D de contrôle de routine qui diagnostique ces résorptions des apex de racines. A moins que le stade de résorption soit si avancé qu’on ai déjà une mobilité dentaire.

Le traitement de cette situation est illustrée dans le cas clinique de Xenia: rhizalyse de l’incisive centrale droite, extraction, PRP et PRF, cellules souches, greffe osseuse, greffe de gencive, pose d’un implant dentaire et sa couronne prothétique céramique. 

Le résultat esthétique est parfait grâce à succession de ces techniques.

Le traitement de cette situation est aussi illustrée dans le cas clinique de VALENTINE (A ICONOGRAPHIER) : rhizalyse de tout le bloc des incisives centrales et latérales, extractions, greffes osseuses, PRP et PRF, cellules souches, greffes de gencive, pose de 4 implants dentaires et leurs couronnes prothétiques céramiques. Le résultat esthétique est parfait grâce à succession de ces techniques et une prouesse du céramiste qui a fabriquée une fausse gencive en céramique pour imiter le festonnage gingival.

Nous avons déjà traité le bilan radiologique scanner cone beam 3D de contrôle de routine dans le chapitre «diagnostic esthétique et chirurgical». Cliquez ici pour en savoir plus.

Les chocs ou accidents causes de la perte d’une dent du sourire.

La plus importante source d’extractions des dents du sourire comme les incisives centrales et les incisives latérales sont les traumatismes dentaires dus à une chute. Les sports violents, sans protège dents, conduise à des chocs directs ou des chutes en avant conduisent le patient à consulter un dentiste en urgence.

Il y a plusieurs cas de figures au traumatisme dentaire :

– Les dents sont traumatisées avec un saignement de la gencive : Après lavage de la plaie au sérum physiologique, il faut vérifier la gravité de la luxation, la vitalité de la dent et réaliser une contention. Ensuite, on vérifie radiologiquement, avec une radio panoramique et un scanner cone beam 3D, s’il y a des fractures ou des fêlures des racines ou une fracture de l’alvéole ou une fêlure. 

Après cicatrisation de l’os alvéolaire le cas clinique est réévalué : Si les dents sont cassées au niveau de la racine ou la couronne dentaire sous le niveau osseux, si la mastication est douloureuse, s’il y a une résorption de la racine et/ou de l’os alvéolaire, alors il faut procéder à l’extraction des dents concernées et leur remplacement.

Suite à un choc violent, il peut y avoir une avulsion traumatique d’une ou plusieurs dents du sourire. Dans ce cas clinique, une réimplantation est toujours possible, si la dent est récupérée et placée dans du sérum physiologique (ou même du lait).

Si la dent est trop facturée ou perdue, il faut poser un implant dentaire pour la remplacer avec une couronne dentaire céramique. L’extrusion d’une dent ou une fracture peut concerner n’importe quelle dent du sourire comme une incisive ou une canine à la mâchoire du haut ou du bas, mais aussi les prémolaires ou les molaires, dans les secteur postérieurs. Le trauma peut s’accompagner d’une fracture de la mâchoire avec ou sans déplacement.  


L’extraction d’une incisive en vidéo

Protocoles de cas cliniques du Docteur Jérôme Weinman : l’extraction d’une incisive centrale, et la pose d’une couronne céramique sur implant pour remplacer la racine dentaire extraite.


Histoires de patients. Le remplacement de la principale dent du sourire: l’incisive centrale.

Différents protocoles sont possibles pour le remplacement d’une dent du sourire. En voici quelques exemple à partir de cas cliniques entièrement réalisés par le Docteur Jérôme Weinman.

Cas du remplacement de l’incisive centrale cassée de Philip:

Un cas délicat de reconstruction d’esthétique du sourire: La fracture coronaire de son incisive centrale indique son extraction, suivie d’une greffe de gencive pédiculée au palatin, greffe osseuse, apport de PRF et PRP et la pose d’un implant dentaire. Puis, après une mise en esthétique de la gencive, une couronne céramique est placée avec un résultat esthétique optimal grâce au mimétisme de la céramique cosmétique qui imite la récession gingivale et la dénudation radiculaire. La reconstruction ad integrum des papilles inter dentaires, c’est à dire comme à l’identique, rend totalement naturel le sourire de ce patient.

cas clinique philips

Le cas de Philips nécessitait l’extraction de son incisive centrale. Cette opération a été suivie par la pose d’un implant en remplacement de la racine dentaire, puis par la pose d’une couronne cosmétique en céramique sur l’implant.

Découvrez le cas clinique de Philips

Cas du remplacement de l’incisive centrale à la racine rhizalysée de Xenia:

Xenia, un cas complexe de reconstruction esthétique du sourire: La racine de son incisive centrale est totalement rhizalysée. Son inscrive centrale est prête à tomber d’un instant à l’autre. Tout indique son extraction suivie d’un greffe de gencive pédiculée au palatin, greffe osseuse, apport de PRF et la pose d’un implant. Puis, après une mise en esthétique de la gencive, une couronne est placée avec un résultat esthétique optimal grâce au mimétisme de la céramique cosmétique mais surtout grâce à la reconstruction intégrale des papilles inter dentaires.

cas clinique xenia

Le cas de Xenia nécessitait l’extraction de l’ancienne couronne de l’incisive centrale. Après extraction, la pose d’une couronne céramique cosmétique a été réalisée sur un implant venant remplacer la racine de la dent extraite.

Découvrez le cas clinique de Xenia

Cas du remplacement de l’incisive centrale à la racine nécrosée de Maude.

Maude, un cas de reconstruction esthétique du sourire particulièrement difficile avec une asymétrie horizontale des incisives: La racine de son incisive centrale est totalement nécrosée avec des résorptions importantes suite à des traitements pulpaires mal conduit, iatrogènes. Son incisive centrale doit être extraite. Cette extraction suivie d’une greffe de gencive pédiculée au palatin, greffe osseuse, apport de PRF et la pose d’un implant. Puis, après une mise en esthétique de la gencive, une couronnes est placée avec un résultat esthétique optimal grâce au mimétisme de la céramique cosmétique mais surtout grâce à la reconstruction totales des papilles inter dentaires.

cas clinique maude

L’incisive centrale de Maude a été extraite à la suite d’un problème de rhizalyse (résorption pathologique de la racine). Maude a subi une opération dentaire esthétique pour remplacer la couronne de son incisive centrale. Cette opération s’est accompagnée par une chirurgie reconstructrice de la gencive.

Découvrez le cas de clinique de Maude