7665
Jérôme Weinman prenons rendez-vous
  MENU

Extraction d’une incisive centrale avec la pose d’un implant

Le cas de Philips, PAR LE DR JÉRÔME WEINMAN, CHIRURGIEN-DENTISTE À PARIS, MÉDECIN DENTISTE À GENÈVE

Extraction d’une incisive centrale avec la pose d’un implant en remplacement de la racine dentaire extraite. Puis, pose d’une couronne céramique cosmétique sur l’implant.

Extraction de l’incisive centrale

La reconstruction esthétique du parodonte (gencive et os alvéolaire) après l’extraction de l’incisive centrale est primordiale avant la pose de la couronne céramique en remplacement de cette dent.

Suite à un problème d’infection de la racine de l’incisive centrale du patient, cette dent doit être extraite: 

Une chirurgie dite de reconstruction osseuse et gingivale de l’alvéole grâce à l’utilisation des protocoles de greffes osseuses biosynthétiques, de greffes épithélio-conjontives et l’utilisation des membranes de PRF (Plasma riche en Fibrine) est incontournable afin de reconstruire l’alvéole dentaire déshabitée après l’extraction de la racine, mais aussi la paroi osseuse externe (vestibulaire) de cette alvéole avec sa forme et pour finir, le festonnage de la gencive autour de la couronne dentaire.

Les membranes de PRF (Plasma riche en Fibrine) contenant des facteurs de croissances plaquettaires cicatriciels et des injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) pour amplifier la reconstruction des tissus précédemment cités est un nouveau paradigme chirurgicale incontournable pour “booster” la cicatrisation.


Pose de l’implant dentaire

L’implant dentaire est posé au moment de l’extraction: Extraction et implantation immédiate.

L’implant a été placé dans l’alvéole dans l’axe de la racine. A ce stade, un guide chirurgical peut être une aide efficace, surtout pour éviter un obstacle anatomique (comme de paquet vasculo-nerveux contenu dans le trou rétro-incisif).

Au moment de l’extraction un apport de biomatériaux (substitut osseux) a été réalisé afin de combler l’alvéole déshabitée. De plus, il est indispensable de réparer ou consolider, la paroi externe de l’alvéole afin de limiter sa résorption. Cette paroi est extrêmement fine autour de la racine naturelle de l’incisive (quelques dixième de millimètre) et sa finesse est incompatible avec la pose d’un implant uniquement, si l’on considère le vieillissement des tissus péri-implantaires et le maintien d’une esthétique qui, à ce niveau, est primordiale.

En même temps que la réalisation des greffes osseuses une adjonction de PRP et PRF est réalisée.

Toujours au moment de l’extraction, la réalisation d’une greffes épithélio-conjonctive est indispensable pour avoir une chance de reconstruire d’une part le festonnage gingivale à la bonne hauteur mais aussi bien sûr, les papilles gingivales qui disparaissent avec l’extraction de la dent. Dans ce cas, la greffe est pédiculée avec un prélèvement au palais rétro incisif et la zone cruentée est recouvert de PRF.

L’apport du protocole de pose de membranes de PRF (Plasma riche en Fibrine) contenant des facteurs de croissances plaquettaires cicatriciels, conjointement à celui d’injection de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) augmente le potentiel de reconstruction des tissus précédemment cité. Ces protocoles modernes que les cliniciens affinent en permanence, sont des avantages majeurs dans la reconstruction immédiate de la micro-vascularisation qui, elle-même, est déterminante pour la cicatrisation primaire et pour la pérennité dans le temps des tissus mous et durs.

Un guidage digital au moment de la pose est possible.

Une couronne céramique cosmétique fixe de reconstruction de la couronne dentaire naturelle est réalisée après l’ostéo-intégration de l’implant dentaire et la maturation des greffes.

La conservation de l’esthétique du sourire est conditionnée essentiellement par la reconstruction des tissus gingivaux autour de la couronne céramique cosmétique et osseux autour de l’implant.

AVIS AUX INTERNAUTES :

Conformément aux principes déontologiques édictés par le conseil de l’ordre des Chirurgiens-Dentistes français, il est impératif de rappeler aux internautes que les cas cliniques présentés sur ce site ne doivent en aucun cas être interprétés comme une garantie de résultats en relation avec leur condition pathologique spécifique. Ils sont exclusivement présentés à titre illustratif, dans un but pédagogique visant à informer sur les traitements décrits dans les textes de ce site. Les exemples de cas cliniques traités ont pour vocation de permettre aux éventuels patients d’appréhender les résultats envisageables, cependant, ils ne peuvent en aucun cas être considérés comme étant systématiques ou garantis. Leur unique objectif est de faciliter la compréhension des protocoles de traitement mis en place, tels qu’ils sont vulgarisés sur ce site internet. Il est essentiel de prendre en compte que chaque cas clinique présente des particularités, des difficultés et des aléas toujours possibles. Cette réalité est indispensable afin d’appréhender de manière optimale les solutions proposées dans les plans de traitement établis par le Dr Weinman, permettant ainsi au patient de donner un consentement éclairé, à la suite d’une information claire et loyale. Il est donc primordial de se référer en tout temps à l’expertise du praticien et de considérer que chaque situation clinique est unique, pouvant entraîner des résultats variables, y compris des aléas voire des échecs potentiels.

La rédaction

Situation initiale et déroulement du protocole opératoire:

Cicatrisation des tissus et résultat clinique: