182
Jérôme Weinman Contactez nous
Menu
 
Vous êtes ici : Chirurgien-dentiste à Paris » Définition de la maladie parodontale
Vous souhaitez partager les informations de cette page avec vos amis, cliquez sur les icônes ci-dessous
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

La maladie parodontale ou parodontite ou parodontopathies

En France, selon l’enquête ICSII réalisée par l’ADF sous l’égide de l’OMS, plus de 80 % des adultes entre 35 et 44 ans souffrent de maladies parodontales.

maladie parodontale

Définitions des parodontites ou maladies parodontales

On regroupe sous le terme de maladies parodontales les maladies touchant les tissus de soutien des dents. L’ensemble de ces tissus est appelé parodonteLe parodonte est constitué de quatre tissus : la gencive, l’os alvéolaire, le ligament alvéolo-dentaire ou desmodonte et le cément.

Lorsque la maladie parodontale se limite à la gencive, on parlera de gingivite. Lorsqu’elle touche l’ensemble du parodonte, on parlera de parodontite. La perte osseuse qui en résulte est appelée alvéolyse.

Étiologie des parodontites

La gingivite comme la parodontite sont dues à la plaque dentaire, constituée d’une communauté microbienne, qui comprend les bactéries, les virus, les protozoaires et les levures.

C’est en éliminant la plaque dentaire par une bonne hygiène bucco-dentaire (brossage très minutieux et adapté) que l’on peut prévenir les maladies parodontales sans facteur génétique.

Différentes classes de gingivites

Gingivite « simple » : C’est la gingivite habituelle, inflammation de la gencive causée par la plaque dentaire.

Gingivite hypertrophique généralisée : Elle est favorisée par certains médicaments, notamment les antiépileptiques et certains bêtabloquants.

Gingivite hypertrophique localisée :

Les épulis: Ils sont favorisés notamment par certaines hormones féminines (fréquent chez la femme enceinte).

Gingivite ulcéro-nécrotique (GUN) : Dans ce cas très particulier, on a affaire à une destruction tissulaire par nécrose, sans formation de poche. Elle est généralement déclenchée par un stress très important ou une maladie grave. Il faut une immunodépression pour déclencher une GUN.

Différentes classe de Parodontites

Parodontite simple :  L’alvéolyse est horizontale.

Parodontite chronique ou complexe : L’alvéolyse est horizontale. Il y a généralement un facteur aggravant : l’occlusion.

Parodontite agressive ou à progression rapide :  L’alvéolyse peut être localisée ou généralisée. L’alvéolyse est horizontale et/ou verticale. Le facteur aggravant est souvent d’ordre génétique.


Les conséquences des maladies parodontales

Des conséquences mortifères sur les dents

Les maladies parodontales sont des affections bactériennes qui détruisent l’os qui retient les racines des dents. Une fois ce tissus osseux d’ancrage détruit, les dents sont dites « déchaussées » et le stade ultime est que ces dents “tombent”. C’est une des causes principales de l’édentement chez les adultes.

Vidéo pédagogique de l’évolution de la parodontite ou déchaussement des dents :

Des conséquences délétères sur la santé du manque d’hygiène bucco-dentaire

Le manque d’hygiène bucco-dentaire a des conséquence très graves sur la santé des dents et même du corps tout entier.
Il est important d’avoir un très bon brossage des dents avec trois outils indispensables dans votre salle de bain :
– La brosse à dents
– Le fil dentaire
– Les brossettes inter-dentaires


Ci-après, voici une série de vidéos pédagogiques afin de vous familiariser avec les techniques d’hygiène bucco-dentaires.

Vidéo pédagogique : Méthode de la brosse à dents


Vidéo pédagogique : Méthode du fil dentaire


Vidéo pédagogique : Méthode des brossettes interdentaires


Protocoles de traitement de la maladie parodontale

Les principes généraux des protocoles de traitement de la maladie parodontale sont parfaitement établis sur le plan médical et n’ont guère évolués depuis ces dernières années. Pour autant, on notera les progrès dans la recherche fondamentale sur les tissus impliqués et leurs applications pharmaceutiques. En particulier dans les techniques utilisant des matériaux de comblements synthétiques et des membranes collagéniques.

Seule l’approche plus globale au sein de plateaux techniques médicalisés a été innovante. Particulièrement grâce à l’utilisation des plateaux techniques permettant une sédation suffisante pour envisager des interventions globales en un seul temps opératoire sur l’ensemble des secteurs concernés.

C’est ainsi que tous les protocoles décrits peuvent être déclinés à l’aune de cette stratégie au concept plus global et plus chirurgical qui n’est qu’une application à la chirurgie dentaire de ce qui se pratique en chirurgie médicale général, conformément aux obligations médicolégales de cette profession.

Cette réforme des protocoles affine les résultats puisque le stress général du patient sous sédation est mieux géré, limitant les réactions inflammatoires et les saignements.

D’autre part, les temps d’intervention étant optimisés, les tissus opérés sont moins exposés à l’air libre même aseptisé des blocs opératoires, donc les résultats sont meilleurs et plus prédictibles.

CONTACT  |  MENTIONS LÉGALES  |  PLAN DU SITE