Rajeunissement sourire / visage en dentisterie esthétique (anti-âge) 13864
Jérôme Weinman Contactez nous
  Menu
 

LE RAJEUNISSEMENT DU VISAGE GRÂCE AU REPOSITIONNEMENT DES DENTS ET DU MENTON

L’ANALYSE DU VIEILLISSEMENT DU VISAGE ET SON RAJEUNISSEMENT GRÂCE À LA RESTRUCTURATION DE LA DIMENDION VERTICALE D’OCCLUSION (DVO) PAR LE DR JÉRÔME WEINMAN, CHIRURGIEN-DENTISTE À PARIS ET MÉDECIN DENTISTE À GENÈVE.

docteur Jérôme Weinman chirurgien dentiste - acide hyaluronique PRP plasma riche en plaquette implant dentaire - prothèse sur implant - greffes pré-implantaires - docteur Jérôme Weinman
Le rajeunissement du visage grâce au repositionnement des dents et du menton
SOUHAITEZ-VOUS DÉCOUVRIR LE DÉROULEMENT DES CAS CLINIQUES EXECUTÉS PAR LE DR WEINMAN?

Cliquez ici

La recherche de l’esthétique du visage ou Smile design

L’harmonie du visage passe par la restructuration de la partie basse du squelette facial et la correction du rapprochement des mâchoires, appelé “la perte de la Dimension Verticale d’occlusion”.

Le docteur Jérôme Weinman, chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève, à orienté sa pratique dans le domaine de la dentisterie esthétique et du rajeunissement du sourire et du visage.

Les traitements de dentisterie esthétique ou autrement dit “d’anti-aging  du sourire et du visage” ou de “rajeunissement du sourire” ou de “Smile design“, comportent deux grands thèmes:

L’harmonisation des tissus mous du visage

Les tissus mous du visage participant à l’expression du sourire c’est à dire la peau en général, les joues et des lèvres peuvent être harmonisées par des restructurations de rajeunissement, réalisées grâce aux injections de fillers (acide hyaluronique), des fils tenseur crantés, des injections de botox (toxine botulique) ou par des traitements cosmétiques de rajeunissement chimiques et/ou biologique (PRP, PRF, Stem cells) et/ou LASER, (entre autres techniques).

Ces traitements sont mis en œuvre par le dentiste esthétique ou en coopération avec des médecins esthétiques ou même des chirurgiens esthétique selon les techniques employées.

Voir le chapitre: rajeunissement par des injections dans le visage et médecine régénérative PRP PRF.

L’harmonisation des tissus durs du visage

Les tissus durs du visage participant à l’expression du sourire c’est à dire essentiellement les dents et les bases osseuses maxillaires (le maxillaire supérieur et la mandibule) peuvent être harmonisées par des restructurations de rajeunissement, réalisées grâce à des traitements de reconstructions prothétiques dentaires corrigeant les défauts d’harmonie du sourire et les défauts d’écartement des mâchoires, appelé Dimension Verticale d’Occlusion ou DVO.

Deux stratégies thérapeutiques

Deux stratégies thérapeutiques sont employées selon que l’on traite la zone des arcades dentaires ou la zone élargie des maxillaires

La correction des défauts d’harmonie des dents du sourire

Les traitements d’anti-aging dentaires, au sens strict, sont toutes les techniques de reconstructions dentaires conventionnelles, comme la pose de couronnes ou de bridges en céramique, la pose de couronnes ou bridge sur des implants dentaires, avec une recherche accrue de la perfection esthétique. Voir chapitre couronne et bridges.

Ce sont aussi aussi les traitements spécifiquement cosmétiques comme les facettes dentaires en céramique.

La correction des défauts d’harmonie des masses osseuses du visage

Les traitements d’anti-aging des masses squelettiques participant à l’expression esthétique du sourire et du visage sont essentiellement ceux qui concernent la restructuration du volume et du positionnement des deux mâchoires: le maxillaire supérieur et le maxillaire inférieur (ou mandibule). Ces traitements dentaires d’anti-aging du sourire et du visage sont de deux natures:

Premièrement : Les corrections de perte du volume intrinsèque des maxillaires suite à des pertes de substances. Elles se font grâce aux techniques de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique dentaires des bases osseuses et les tissus mous qui les recouvrent (muqueuse et gencive attachée), comme par exemple: toutes les techniques de greffes osseuses préimplantaires (voir le chapitre: greffe osseuse préimplantaire), les greffes de gencives (voir le chapitre: les techniques de chirurgie muco-gingivale).

Deuxièmement: Les corrections de perte du volume extrinsèque du bas du visage, suite au rapprochement des mâchoires consécutif aux pertes de substance dentaire, totale ou partielle et/ou aux pertes de substances des bases maxillaires. Elles se font grâce au rehaussement de la Dimension Verticale d’Occlusion ou DVO.

C’est ce thème particulier de traitement de rajeunissement du visage et du sourire grâce aux traitements dentaires, au sens strict, qui va être développé dans le chapitre qui suit.

Le Smile design, c’est à dire la conception et la réalisation des corrections des défauts d’harmonie du sourire et du visage, passe obligatoirement par l’analyse du vieillissement défini dans ces précèdent thèmes afin d’obtenir un joli visage illuminé par beau sourire.

Le Dr Jérôme Weinman a organisé son plateau technique afin d’être à même de gérer la restructuration et l’embellissement des tissus de ces différentes zones du visage.

Il a également une équipe de praticiens dans toutes les spécialités connexes à la sienne ( médecine et chirurgie esthétique par exemple) susceptible de travailler avec lui harmonieusement et en synergie. Voir le chapitre médecine et chirurgie esthétique.

Nous avons une attention toute particulière pour des patients ayant peur du dentiste (stomatophobie) et/ou des piqures (achmophobie) et/ou du sang (hémophobie), grâce à l’utilisation des techniques de sédation inconsciente mise en œuvre par notre équipe d’anesthésistes réanimateurs. Voir le chapitre sédation dentaire.


La restructuration de la Dimension Verticale d’Occlusion (DVO)

Le rajeunissement du visage et du sourire grâce à la correction de la positon du menton,

Lorsque les spécialistes du rajeunissement du visage, comme les médecins et chirurgiens esthétiques, font leur analyse esthétique de départ, ils doivent prendre en considération la fonte du volume de la face. Cette fonte due à l’âge est d’une part celle des tissus mous par la diminution de le graisse du visage et aussi la fonte du massif squelettique facial. C’est une perte de volume essentiellement dans le sens antéro-postérieur et dans la largeur.

La perte du volume dans le sens verticale est essentiellement due au rapprochement des mâchoires, suite au vieillissement de la denture, c’est à dire l’ensemble des dents de l’arcade dentaire par la perte partielle ou totale des dents ou leur usure exagérée par le bruxisme.

– Les chirurgiens plasticiens et les médecins esthétiques rajeunissent le visage principalement en restructurant les pertes de volume des tissus mous de la face.

– Les chirurgiens dentistes esthético-conscients, rajeunissent le visage principalement en restructurant les pertes de volume du massif squelettique facial et en particulier verticale du bas du visage.

Les dents du sourire doivent s’inscrire dans un volume qui restaure l’harmonie de l’ovale de la partie basse du visage. En reconstruisant les dents constituant les arcades dentaire dans un volume corrigé, les dentistes esthétiques restructurent la Dimension Verticale d’Occlusion désorganisée par la perte ou l’usure des dents.

Le traitement consiste à parcourir le chemin, emprunté par le temps et le vieillissement, en sens inverse. 


Harmonie du visage et restructuration de la partie basse du squelette facial

Le rajeunissement du visage repose sur l’association des traitements incluant le remodelage des tissus mous de la face (dévolu aux chirurgiens et médecins esthétiques) et la restauration du bon écartement des deux mâchoires (dévolu aux dentistes esthétiques).

Le remplacement des dents et la reconstruction des arcades dentaires partiellement ou totalement détruites par la carie dentaire ou l’usure du au bruxisme, dans un volume approprié, par les dentistes esthético-conscients, permet la restructuration du bon écartement des mâchoires et donc de la hauteur de la partie basse du volume squelettique facial. 

La Dimension Verticale d’Occlusion est la distance entre la base du nez et la pointe du menton. L’écartement entre ces deux points défini la hauteur de la partie basse du visage ou étage inférieur de la face.

Le visage à trois étages : supérieur, moyen et inférieur. L’harmonie du visage dépend du respect des proportions entre ces trois étages de la face.

L’usure ou la perte partielle et/ou totale des dents induit un rapprochement des mâchoires, c’est à dire une perte de la Dimension Verticale d’Occlusion, donc un tassement de l’étage inférieur du visage avec pour conséquence une perte de l’ovale du visage et un aspect anormalement vieillit de l’expression du visage et du sourire.

crane
Le vieillissement de l’étage inférieur perturbe les proportions verticale du visage et donc l’harmonie esthétique de l’ensemble de l’expression du sourire.

Les mécanismes et conséquences du rapprochement des mâchoires

La participation dentaire au processus de vieillissement

Le rapprochement des mâchoires conduit à l’effondrement de la partie basse du visage avec pour conséquences un écrasement des lèvres l’une contre l’autre, une perte de l’ovale du visage, éventuellement des ptoses des joues ou bajoues. Ce sont les conséquences de la diminution de la Dimension Verticale d’Occlusion ou DVO.

Les causes du rapprochement des mâchoires sont nombreuses : L’usure dû à l’âge ou au bruxisme (c’est à dire le fait de serrer ou grincer des dents) la destruction des dents par la carie dentaire, la résorption osseuse des mâchoires suite à des extractions ou des kystes, des soins dentaires iatrogènes.

Tous ces phénomènes peuvent avoir de multiples conséquences sur votre santé et sur l’esthétique de vos dents, de votre sourire et de votre visage.

Les outils thérapeutiques pour corriger cette diminution de la dimension verticales d’occlusion sont la pose de facettes céramiques, de couronnes et des bridges céramiques, d’inlay ou onlay ou de table top (sorte de facette occlusale). La pose d’implants dentaires, les greffes osseuses préimplantaires, comme les comblements de sinus, participent évidement à la reconstruction des arcades dentaires.

L’utilisation des techniques de sédation vigile par voie intraveineuse (voir le chapitre sédation dentaire) permet aux patients phobiques du dentiste de se faire soigner ou pour des traitements simples ou complexes. La présence d’un médecin anesthésiste réanimateur qui réalise les sédations permets de faire en tout sécurité et confort des interventions de prothèses ou de chirurgie orales lourdes.

Lorsque la correction de la DVO n’est pas suffisante pour retrouver l’harmonie du visage, des compléments de restructuration des tissus mous doit être envisagé. En particulier, pour remplir les zones creusées des joues et de la « vallée des larmes », des injections d’acide hyaluronique peuvent être effectuées par les chirurgiens dentistes esthétiques.

Lors de ptôses importantes des joues ou d’amaigrissement du visage, le relais est donné aux médecins ou chirurgiens esthétiques pour des restructurations du visage par la pose de fils tenseurs crantés ou des lifting avec lipostructure pour remplir les zones creusées des joues.

La médecine et dentisterie régénérative prend toute sa place grâce aux injections de PRP et/ou PRF et/ou de Stem cells avec lipostructure pour raffermir et aider à régénérer les tissus du visage et plus particulièrement les joues et les lèvres.


Les origines du rapprochement des mâchoires

La destructuration de l’harmonie du sourire et du visage

L’impression de vieillissement prématuré du visage et du sourire est dû à une déstructuration de l’harmonie des tissus du visage: La composante des tissus mous (peau) est plutôt du ressort des médecins et chirurgiens esthétiques. Mais la composante squelettique et particulièrement au niveau de la partie basse du massif osseux facial, est du ressort des chirurgiens-dentistes esthético-conscients car les principales causes de cette déstructuration sont d’origine dentaire ou des tissus attenants.    

L’usure par le bruxisme, les caries et les extractions dentaires

Le bruxisme est une des cause principales de l’usure dentaire. Elle trouve une de ses origines dans le stress ordinaire.

L’usure due à l’âge ou au grincement des dents (bruxisme) réduit la hauteur des dents. Sur la photo, à droite, le patient s’est usé les dents presque jusqu’à la gencive: La bruxomanie, en particulier nocturne, est un comportement d’auto mutilation très destructeurs des organes dentaires.

La destruction des dents par la carie

La destruction des dents, due à l’absence de soins appropriés ou aux extractions, contribue au rapprochement des mâchoires.

La résorption de l’os des mâchoires après des extractions dentaires

La résorption de l’os des mâchoires est inéluctable après l’extraction des dents. Le volume osseux de la partie basse du squelette de la face diminue.

Le type anatomique parfait ou Classe I d’Angle

CLASSE I ou occlusion normale: Elle ne favorise pas le vieillissement prématuré du visage. De plus, elle permet une bonne posture de la tête et du dos.

Les types anatomiques Classe II et III d’Angle

CLASSE II : les dents du haut sont en avant Elle conduit à l’encastrement de l’arcade inférieure dans l’arcade supérieure.La tête est souvent poussée vers l’avant.

CLASSE III Conduit à l’encastrement de l’arcade inférieure dans l’arcade supérieure. La tête est souvent poussée vers l’arrière.

La combinaison du tout

On peut avoir un peu de tout: L’usure dentaire est favorisée un édentement postérieur. L’encastrement de la mâchoire inférieur est favorisée par une Classe II. L’endentement et le rapprochement des mâchoires a obligé le patient, pour mastiquer, à propulser sa mâchoire inférieure en avant, du coup les incisives supérieures n’ont pas résistées à cette pression et se sont déchaussées en basculant vers l’avant! La disharmonie est complète et la perte de l’esthétique est un corollaire évident.


Le rapprochement des mâchoires: les conséquences générales

Sur la santé: De nombreux désordres ostéopathiques sont dues au rapprochement des mâchoires. La destructuration de toute la mécanique musculaire et articulaire de la tête, du cou et du haut du tronc entraine une fatigue physique intense et des douleurs chroniques ou aigües.

Sur la psyché: La perte de l’esthétique suite à l’affaissement du visage et l’impression du vieillissement prématuré du sourire et du visage agit sur le mental et augmente le risque de dépression et de perte d’estime de soi.

Les conséquences du vieillissement du visage sur le corps et la tête

Sur le corps : Si l’on en croit la médecine chinoise traditionnelle il y a des liens entre :

  • Les dents et les reins
  • Les lèvres et la rate
  • Le nez et les poumons
  • Les muscles faciaux et le foie
  • La parole et le cœur

Sur la tête :

  • Résorption du massif osseux facial
  • Sourire moins attractif
  • Affaissement des tissus mous du visage
  • Détérioration des articulations

Les conséquences du vieillissement sur l’articulation temporo-mandibulaire ou ATM

La détérioration des mâchoires entraine des problèmes d’articulation en particulier l’articulation temporo-mandibulaire ou ATM (en avant et en bas du conduit de l’oreille). Les parafonctions (comme le bruxisme : grincement ou serrement des dents) accélèrent ce processus. Le stress est à l’origine ou un facteur aggravant de ces comportements.

Le principal problème articulaire au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire ou ATM est que la tête de l’articulation de la mâchoire inférieure (condyle) se déplace anormalement dans partie crânienne de l’articulation (cavité glénoïde) et entraine une usure du cartilage qui peut conduire à une hernie ou une fracture du ménisque de l’ATM.

Les conséquences du vieillissement sur la tête et le cou

  • Des maux de tête;
  • Des apnées du sommeil;
  • Des craquements ou claquements dans les articulations;
  • Des contractures douloureuses des muscles du cou et des épaules.

Vers la perte des proportions esthétiques du visage

Le rapprochement des mâchoires conduit à la perte des proportions esthétiques du visage.

Il contribue a effacer les lèvres, effondrer la tension des joues et donc déstructurer la partie inférieure du squelette du visage.

La malposition du menton et la mauvaise inclinaison de l’angle goniaque et de la branche horizontale de la mâchoire inferieure interviennent sur la déformation de l’ovale du visage .

Les mécanismes d’usure ou de perte des dents et la perte de l’occlusion dento-dentaire (ou l’articulation dento-dentaire : c’est à dire l’articulation dentaire entre les deux maxillaires) entraine un rapprochement des mâchoires, supérieure et inférieure, l’une vers l’autre.

Ce rapprochement déstructure la partie inférieure du squelette du visage avec pour conséquence l’effacement des lèvres, effondrement de la tension des joues. Cela accentue l’impression de vieillissement du visage, en plus de la perte normale des tissus graisseux qui remplissent la peau du visage, avec l’âge.   

Les différents signes de vieillissement observés au niveau des lèvres

Écrasement des lèvres : Les lèvres sont écrasées l’une contre l’autre puisque les mâchoires se sont anormalement rapprochées suite à l’usure des dents. L’expression du visage est triste avec l’apparition des rides d’amertume.  

Ourlement de la lèvre inférieure : La lèvre supérieure part en arrière et devient moins visible. La lèvre inférieure est poussée en avant. Elle s’ourle et remonte sur la lèvre supérieure. Une ride horizontale apparaît sur le milieu du menton entre la lèvre inférieure et la pointe du menton là ou la peau est pliée.  

Rétrécissement apparent des lèvres : Les vraies commissures anatomiques des lèvres ne coïncident plus avec les commissures visibles des lèvres qui semblent se déplacer vers le milieu de la bouche. La bouche et les lèvres donnent l’impression d’être rétrécies.  

Assèchement apparent des lèvres : La frontière entre la partie humide (muqueuse) et sèche (peau) des lèvres recule dans la bouche. La muqueuse disparaît et seule la partie sèche persiste.

Les différents signes de vieillissement 

Les différents signes de vieillissement observés au niveau du menton, des joues, de l’angle goniaque, de la branche horizontale de la mandibule et de l’ovale du visage:

Le menton : Le menton part en haut et en avant suite à la rotation de la mâchoire inférieure autour de son axe (articulation temporomandibulaire). La conséquence est que le menton est trop en avant et l’expression faciale ressemble à celle d’un prognathe.

Les joues : Les joues perdent leur tension et tombent en formant une bajoue. Le sillon naso-génien se creuse à cause de l’affaissement de la joue sur elle-même.

L’Angle goniaque et la branche horizontale de la mandibule : L’angle goniaque et la branche horizontale de la mandibule se déplacent vers le haut et vers l’avant, autour de leur axe de rotation : l’articulation temporomandibulaire. L’expression de mâchoire “carrée” est perdue.

L’ovale du visage La partie basse de “l’ovale” du visage est écrasée créant une expression renfrognée.


Inverser le processus de vieillissement du sourire et du visage

Le rôle du chirurgien dentiste esthético-conscient est en synergie avec celui des médecins et chirurgiens esthétiques dans le rajeunissement du visage

“Comme un architecte qui restaure une construction complexe à partir des plans originaux, le but du dentiste esthético-conscient est de redécouvrir l’anatomie perdue des dents et des mâchoires pour reconstruire les arcades dentaires telles qu’elles devraient être sans les ravages du temps.”

En restaurant l’anatomie les arcades dentaires usées ou détruite par la carie dentaire, on doit restructurer le volume du massif osseux facial et l’esthétique du visage en augmentant la dimension verticale du bas du visage.

Ce travail permet de retrouver la physiologie de la mastication et l’harmonie du sourire et du visage perdue, grâce à des traitements prothétiques, des traitements implantaires et/ou des traitements orthodontiques en éventuel association avec des chirurgies orthognatiques. Tous ces traitement éventuellement combinés corrigent le rapprochement des mâchoires et donc participe au rajeunissement du visage et de l’expression du sourire.

Ces traitements sont par nature globaux. <Ils font intervenir tous les aspects de la chirurgie dentaire ou de la médecine dentaire comme la pose de facettes céramiques, des couronnes et des bridges céramiques, mais aussi la pose d’implants dentaires, les greffes osseuses pré-implantaires et les comblements de sinus.

Les couronnes céramiques cosmétiques et/ou des facettes céramiques dentaires et/ou des inlay-onlay sont les outils prothétiques esthétiques de prédilection.

Les greffes osseuses après des extractions dentaires ainsi que la pose d’implants dentaires sont les outils chirurgicaux nécessaires si des dents ont été perdues ou que des extractions ont dû être programmées. Ces préparations et reconstructions des maxillaires sont les prérequis nécessaires à la poses d’implants dentaires dans de bonnes conditions.

L’harmonie et la beauté du visage sont retrouvées. Le visage sera illuminé par un beau sourire.

La fonte des tissus graisseux

Avec l’âge, qui remplissent la peau du visage renforce l’impression de vieillissement.

C’est pour cela que des « filler » comme l’acide hyaluronique sont nécessaires au rajeunissement du visage par un « remplissage » des tissus mous, comme les joues et les lèvres. En particulier pour remplir les zones creusées des joues et de la « vallée des larmes ». Les injections d’acide hyaluronique peuvent être effectuées par les chirurgiens dentistes esthétiques.    

La qualité de la peau intervient dans le vieillissement

Les injections de PRP et PRF dans les joues et les lèvres permettent d’améliorer la texture des tissus charnus.

Les PRP et PRF agissent par un relargage de facteurs de croissance et interviennent dans la régénération cellulaire des tissus. Les injections de PRP et PRF peuvent être salutaire pour raffermir et aider à régénérer les tissus du visage et plus particulièrement les joues et les lèvres.

Voir le chapitre de médecine et dentisterie régénérative

Le protocole de reconstruction de la denture est expliqué en détail dans le chapitre consacré au cas clinique de Corinne.