11609
Jérôme Weinman Contactez nous
Menu
 
Vous êtes ici : Dr Jérôme Weinman, chirurgien-dentiste à Paris et médecin-dentiste à Genève » Greffe pré-implantaire » Les greffes osseuses préimplantaires par le Docteur Jérôme Weinman à Paris et à Genève.

Les greffes osseuses préimplantaires

Qu’est ce qu’une greffe osseuse préimplantaire et comment la réaliser PAR LE DOCTEUR JÉRÔME WEINMAN, CHIRURGIEN DENTISTE À PARIS ET MÉDECIN DENTISTE À GENÈVE.

Les greffes osseuses préimplantaires par le Docteur Jérôme Weinman à Paris et à Genève.

Les greffes osseuses préimplantaires sont réalisées avant la pose d’implants dentaires. Il existe plusieurs types de protocoles de greffes osseuses préimplantaires. Elles sont effectuées sous sédation.

Interview du Docteur Jérôme Weinman à propos de la reconstruction des maxillaires :

SOMMAIRE

Définition et généralités des greffes osseuses pré-implantaires

Dans quel cas procéder à une greffe pré-implantaire?

Comment se déroule l’intervention de greffes pré-implantaires?

Les suites opératoires habituelles, risques, soins et consignes

Les 2 grands groupes de greffes osseuses

Les 3 grands genres de greffes osseuses pré-implantaires


Que sont les greffes osseuses préimplantaires ?

Les greffes osseuses préimplantaires sont des interventions qui ont pour but d’augmenter le volume osseux lorsque ce dernier est trop peu épais pour poser un implant dentaire. La greffe permet une plus grande durabilité de l’implant.

Pourquoi sont-elles réalisées lorsque le volume osseux est insuffisant ?

Un volume osseux insuffisant est dû à une perte de masse de l’os du maxillaire qui survient après la perte ou l’extraction d’une dent.

Il est conseillé de poser un implant dentaire directement après l’extraction d’une dent : l’os alvéolaire n’aura ainsi pas le temps de se résorber.

Lorsque la dentition est saine, elle stimule l’os alvéolaire. Son volume se maintient grâce à des mécanismes spontanés de régénération. Lors de la perte ou de l’extraction d’une dent, l’os diminue peu à peu en volume et en hauteur (de 40 à 60%) durant les trois années qui suivent. Il est donc primordial de réaliser une pose d’implant dentaire juste après la perte des dents.

Cependant, même lorsque le patient se rend au cabinet à temps, le volume osseux est souvent déjà trop bas pour poser un implant dans des conditions optimales. La solution est de procéder à une greffe osseuse préimplantaire.

Les différents types de greffons en détails

La greffe osseuse : une étape incontournable pour poser des implants dentaires ?

Dans quels cas les greffes osseuses préimplantaires sont-elles indiquées ?

Les greffes osseuses préimplantaires sont réalisées sur les patients qui manquent de volume suffisant dans l’os maxillaire pour effectuer une pose d’implant dentaire réussie.

La décision est prise selon les résultats de l’exploration du volume de l’os. Cette procédure est réalisée grâce à un scanner 3D, un outil indispensable pour évaluer précisément la quantité d’os dans la zone qui accueillera l’implant dentaire.

De plus, il est aisé de vérifier en même temps s’il y a la présence d’un obstacle chirurgical.

La radiographie 3D est réalisée avec un scanner CT ou un scanner Cone Beam.

Les procédures chirurgicales d’augmentation du volume osseux sont obligatoires pour les cas complexes d’implantologie.

Quelles sont les différentes procédures chirurgicales de greffes préimplantaires ?

Il existe plusieurs procédures chirurgicales de greffes osseuses préimplantaires. En fonction du type de greffe effectué, l’opération peut avoir lieu au cabinet dentaire, ou en clinique, sous anesthésie locale ou générale. Ces interventions sont pour la plupart réalisées au cabinet dentaire sous sédation par intraveineuse avec l’assistance d’un médecin anesthésiste-réanimateur.


Comment se passe l’opération de greffe osseuse préimplantaire ?

La greffe est réalisée sous anesthésie locale, avec l’aide ou non d’une sédation par intraveineuse. Il est également possible de la réaliser sous anesthésie générale.

Le chirurgien-dentiste sculpte le greffon, puis il l’immobilise par la greffe. Celle-ci est parfois complétée par un apport de PRF (Plasma Riche en Fibrines) qui va permettre au corps de façonner une membrane artificielle de protection du greffon.

Les implants dentaires pourront être posés de quatre à six mois après l’intervention. Avant l’implantation, le chirurgien-dentiste procède à un scanner pour vérifier si le volume osseux est optimal.

Quelles sont les suites opératoires habituelles ?

Les suites opératoires habituelles d’une greffe osseuse préimplantaire sont dépendantes de différents facteurs. La greffe étant une chirurgie, elle est suivie par une période de cicatrisation. Durant cette période, il est possible qu’une douleur ou un gonflement surviennent. Des complications apparaissent dans de très rares cas.

Prescriptions et conseils durant la période de cicatrisation

Il est important de suivre certaines préconisations et contre-indications durant la cicatrisation :

  • Le tabac est absolument proscrit un mois avant l’opération, et définitivement proscrit par la suite ;
  • Il est conseillé de dormir sur le dos, sans pression sur la joue du côté où la greffe a été réalisée pour éviter le déchirement des sutures ;
  • Les sports extrêmes sont proscrits, de même que les activités qui demandent des positions où la tête se retrouve vers le bas (yoga, arts martiaux, etc.) ;
  • En cas de greffe osseuse sinusienne, il faut se moucher délicatement pendant les premières semaines ;
  • Une excellente hygiène bucco-dentaire est primordiale. Les bains de bouche sont interdits. Les gencives doivent être nettoyées à l’aide d’une brosse chirurgicale après chaque prise alimentaire ;
  • Durant les jours qui suivent l’opération, la nourriture ingérée doit être molle, froide ou tiède. Les aliments chauds, salés et acides sont à éviter.

Quels sont les risques au niveau de la zone greffée ?

Toute opération chirurgicale possède un risque de complications. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter l’équipe chirurgicale qui vous a opéré.

Le risque le plus important est une infection du greffon qui peut provenir du sinus, ou d’une cicatrisation gingivale tardive. L’infection doit être éliminée par un traitement antibiotique, voire par un curetage de l’os. Le foyer infectieux peut mener à la perte d’un morceau du greffon, celle-ci pouvant nécessiter une nouvelle intervention.

Heureusement, le risque d’infection n’est pas répandu. Il ne concerne que 5 à 10% des opérations, et est observé en majorité chez les patients fumeurs, diabétiques, ou qui ne respectent pas une hygiène bucco-dentaire rigoureuse après l’intervention.


Quels sont les deux grands groupes de greffes osseuses selon le greffon ?

1 – Les greffes osseuses préimplantaires AVEC prélèvement osseux

Il s’agit d’une greffe dite autologue. On vient prélever sur le patient le greffon sur l’os pariétal crânien, sur l’os iliaque, huméral ou bien en intrabuccal sur le menton.

2 – Les greffes osseuses préimplantaires SANS prélèvement osseux

Il existe d’autres types de greffons : ceux de donneurs volontaires (allogreffes), ceux d’origine animale (xénogreffes), ainsi que les greffons alloplastiques ou composés de biomatériaux.


Quels sont les trois grands protocoles de greffes osseuses préimplantaires ?

Le type de protocole de greffe est choisi en fonction de la nature du manque volumique osseux.

1. Les greffes osseuses préimplantaires d’augmentation verticale

Appelé comblement des sinus ou sinus lift, ce protocole est indiqué dans les cas d’insuffisance osseuse en hauteur dans les zones postérieures du maxillaire supérieur. La cavité que forme le sinus gagne de la place lorsqu’une dent est extraite. Une partie de cette place vient être comblée pour préparer le terrain implantatoire. Ce protocole est choisi lorsque la hauteur résiduelle située sous le sinus ne dépasse pas cinq millimètres.

Vidéo didactique du protocole de greffe osseuse préimplantaire par un comblement partiel du sinus avant la pose de plusieurs implants dentaires en région molaire supérieure. Technique de Caldwell-Luc par un abord latéral. Vidéo par Geistlich Bio-Oss :

2. Les greffes osseuses préimplantaires d’augmentation horizontale

Ce type de greffe est réalisé sur les parois verticales externes des maxillaires supérieurs et inférieurs lorsque l’os n’est pas assez épais.

Les techniques sont variées : greffes osseuses d’apposition par ostéosynthèse ou Régénération Osseuses Guidée (ROG), ostéotomies longitudinales d’expansion, ou ostéotomies segmentaires.

3. Les greffes osseuses préimplantaires par comblement alvéolaire

Cette greffe est réalisée juste après l’extraction dentaire. Elle empêche l’os de se résorber en comblant les alvéoles dentaires (logements des dents dans l’os) avec un greffon biosynthétique.

Le protocole de greffe osseuse par comblement alvéolaire peut être réalisé lors de la pose des implants dentaires afin de créer une fixation optimale pour l’implant.