172
Jérôme WeinmanContactez nous
Menu
 
Vous êtes ici : Chirurgien-dentiste à Paris » Implant dentaire » Implants sans peur et sans douleur (histoires)

Histoires : pose d’implants dentaire sans douleur et sans peur

histoire des patients pose d'implants

Le docteur Jérôme Weinman chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève à équipé ses plateaux techniques, dans ses cabinets parisiens ou genevois, afin de pratiquer des soins dentaires sans douleur et sans peur grâce à la sédation dentaire.

L’implantologie sous sédation dentaire

Comment gérer la dentophobie grâce à la sédation consciente pour la pose des implants dentaires sans douleur.

La sédation dentaire est la solution pour gérer la peur du dentiste et réaliser la pose d’implant dentaire, des greffes osseuses pré-implantaires ou des comblement de sinus sans douleur à Paris et à Genève.

Nous allons aborder quelques histoires de patients qui témoignent qu’il est possible de se faire soigner malgré la peur du dentiste :

  • Le cas clinique de Franck, polycarié et multi-édenté;
  • Le cas clinique de Nicole, édentée totale;
  • Le cas clinique de Jean, partiellement édenté avec de vieilles couronnes céramiques ou bridges à refaire.

Le cas clinique de Franck

Voici, la présentation du cas clinique de Franck, dentophobique, polycarié et multi-édenté :

Ce cas illustre les protocoles de greffes osseuses et de pose d’implants dentaires tout en faisant intervenir les disciplines d’esthétique du sourire, de pose d’implant et de greffes osseuses biosynthétiques et alloplastiques pré-implantaires pour résoudre un cas d’édentation partiel. Ce cas est entièrement réalisé par le docteur Jérôme Weinman, partiellement sous sédation dentaire semi consciente ou au bloc opératoire sous anesthésie générale en clinique.

Cas d’esthétique dentaire, d’esthétique du sourire et d’esthétique du visage : Greffes osseuses pré-implantaires alloplastiques biosynthétiques, comblement de sinus allogénique, pose d’implants dentaires chez un patient phobique du dentiste.

sinus lift - comblement de sinus - PRP plasma riche en plaquette implant dentaire - prothèse sur implant - greffes pré-implantaires - docteur Jérôme Weinman

Chez un patient phobique du dentiste, exemple de reconstruction du sourire et du visage grâce à des protocoles chirurgicaux et prothétiques complexes. Plus précisément : Reconstruction des maxillaires par greffes osseuses, élévation de sinus, pose des implants, pose de prothèses scellées sur implant.

Dans ce cas, les racines des dents perdues sont remplacées par 10 implants, sur trois côtés des quatre coté postérieurs. Une greffe osseuse pré-implantaire a été faite dans le sinus (comblement de sinus) et dans les sites osseux d’extraction afin d’augmenter et récupérer le volume osseux nécessaire pour visser les implants dans une bonne position.


Le cas clinique de nicole

Voici, la présentation du cas clinique de Nicole, édentée totale.

Ce cas illustre les protocoles de greffes osseuses et de pose d’implants dentaires tout en faisant intervenir les disciplines d’esthétique du sourire, de pose d’implant et de greffes osseuses autogènes pré-implantaires pour résoudre un cas d’édentation total. Ce cas est entièrement réalisé par le docteur Jérôme Weinman partiellement sous sédation dentaire semi consciente au cabinet et au bloc opératoire sous anesthésie générale en clinique, sauf pour la partie maxillo-faciale qui a été exécutée par le docteur Dominique Deffrennes.

Cas d’esthétique dentaire, de reconstruction du sourire et du visage avec des greffes osseuses pré implantaires autogènes pariétale et iliaque et un bridge céramique complet sur 12 implants dentaires.

sinus lift - comblement de sinus - PRP plasma riche en plaquette implant dentaire - prothèse sur implant - greffes pré-implantaires - docteur Jérôme Weinman

L’arcade dentaire est totalement reconstruite par une douzaine d’implants. L’os de la mâchoire supérieure a dû être reconstruit par un double comblement des sinus droit et gauche et des greffes osseuses sur le devant du maxillaire afin de retrouver le volume d’os nécessaire pour positionner correctement les implants.

Pour en savoir plus : Voir la vidéo “Implants dentaires et robodent”

Dans ce cas complexe, la première partie maxillo-faciale chirurgicale a permis la reconstruction du maxillaire supérieur par des greffes osseuses autogènes avec des prélèvements crânien et iliaque.

Puis, des implants dentaires reconstruisant l’arcade complète supérieure et partiellement inférieure ont été posés avec le système de navigation chirurgicale digitale guidée ROBODENT.

Après l’ostéointégration des implants dentaires, des prothèses cosmétiques fixes de reconstruction totale de l’arcade dentaire supérieur ont été posée sur les implants.


Le cas clinique de Jean

Voici, la présentation du cas clinique de Jean, dentophobique, partiellement édenté avec de vieilles couronnes céramiques ou bridges à refaire :

Ce cas illustre les protocoles de greffes osseuses autogènes pré-implantaires de pose d’implants dentaires tout en faisant intervenir les disciplines d’esthétique du sourire pour résoudre un cas d’édentation partiel. Ce cas est réalisé par le docteur Jérôme Weinman, partiellement sous sédation dentaire semi consciente ou au bloc opératoire sous anesthésie générale en clinique. La greffe osseuse pariétale a été réalisée par le Docteur Dominique Deffrennes chirurgien maxillo-facial à Paris à la clinique Turin.

sinus lift - comblement de sinus - PRP plasma riche en plaquette implant dentaire - prothèse sur implant - greffes pré-implantaires - docteur Jérôme Weinman

Chez un patient phobique du dentiste, exemple de reconstruction du sourire et du visage grâce à des protocoles chirurgicaux et prothétiques complexes.

Plus précisément : Reconstruction des maxillaires par greffes osseuses, élévation de sinus, pose des implants, pose de prothèses scellées sur implant, bridge complet.

Remarquez qu’il a été réalisé un vieillissement artificiel des dents sur les céramiques (sur la photo de droite post opératoire) selon les désirs du patient : 

Des débuts de racines dénudées, des fêlures verticales d’usure couleur tabac signent l’âge de cette personne amateur de cigares qui voulait de belles dents mais correspondant à son âge et son statut social.