4321
Jérôme WeinmanContactez nous
Menu
 

Le diagnostic exhaustif: L’exploration clinique initiale endodontique, parodontale, maxillo-faciale, pré-implantaire et ORL grâce au bilan radiologique numérique avec le Scanner Cone Beam 3D, le panoramique dentaire 2D et le bilan long cone 2D.

banner-44-lw

Le bilan radiologique numérique initial complet à la fois en 2D (deux dimensions) et en 3D (trois dimensions)  permet l’exploration exhaustive de toutes les régions de la face : à la fois dentaire, maxillaire, mandibulaire et tous les sinus de la face. Cette étape est indispensable à l’examen clinique moderne afin de faire un diagnostic complet et bâtir un plan de traitement global.

 

L’exploration clinique grâce au scanner Cone Beam en 3D présente de nombreux avantages pour l’établissement du diagnostic.

scanner

Il est beaucoup moins irradiant qu’un scanner CT conventionnel. Il permet de faire en un seul examen à la fois le diagnostique des sinus de la face, le diagnostic du maxillaire supérieur et le diagnostic de la mandibule.

Un scanner classique CT nécessiterait trois examens différents donc trois plus d’irradiations et trois fois le coût !

De plus, le scanner Cone Beam permet, grâce à sa grande définition, son utilisation dans les protocoles d’implantologie assistés par ordinateur.

 

Le NewTom VG est l’évolution verticale du tomographe volumique 3D à faisceau conique « Cone Beam ».

Ce tomographe permet de réaliser des images en 3 Dimensions en direct avec une faible irradiation (environ 20 fois moins qu’un scanner conventionnel). Il peut donc être réalisé chez l’enfant et permet un diagnostic en temps réel dans le cours de la consultation pour les pathologies de la face, des sinus, de l’oreille et de l’articulation temporo-mandibulaire.

Le principe de fonctionnement du tomographe volumique est basé sur la technologie du faisceau conique de rayons X et d’un récepteur de type capteur plan (200 mm X 250 mm). Un tube à rayons X génère un faisceau de rayons X conique en direction du capteur plan. L’ensemble est monté sur un bras motorisé qui tourne autour d’un axe. Le crâne du patient est positionné au centre de rotation. Deux centreurs laser permettent à l’utilisateur d’optimiser le centrage du patient. Ce centrage est ensuite affiné par le programme « scout view » qui réalise une exposition de face et une de profil.

L’examen démarre :

Le patient doit rester immobile pendant 18 secondes. L’utilisateur peut suivre l’acquisition sur son écran. Le bras tourne autour du patient et tous les degrés le système déclenche une exposition.

A partir de cette banque de données l’utilisateur pourra, à souhait, reconstruire suivant des coupes axiales en choisissant le nombre, l’épaisseur, l’espacement et l’inclinaison des coupes dans la zone de son choix (sinus, oreille, maxillaire ou mandibule).

L’utilisateur peut ensuite, à partir d’une des coupes axiales reconstruites, lancer des reconstructions secondaires suivant des coupes trans-axiales ou axiales-transverses, dans le plan sagittal ou coronal, panoramiques.

Reconstruction 3D: A partir d’un même examen, en jouant uniquement sur des réglages on peut obtenir différentes images 3D.

 

N'hésitez pas à partager cette page avec votre entourage
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email