87
Jérôme WeinmanContactez nous
Menu
 

Les soins « anti-âge » pour rajeunir l’expression du sourire grâce aux injections sous cutanées.

Les traitements anti-âge pour permettre aux patients de vieillir tout en « restant jeune » grâce aux injections de facteurs de croissance tissulaires et d’acide hyaluronique sous sédation, sans peur ni douleur sous sédation.

anti age - rajeunissement du visage - PRP - Platelet-rich plasma

Le docteur Jérôme Weinman a structuré ses plateaux techniques dentaires à Paris et Genève autour des traitements d’esthétique dentaire et anti-aging du sourire.

Jusqu’à aujourd’hui, les sourires corrigés par la médecine esthétique faisaient rarement envie. Mais les techniques se sont affinées pour proposer des solutions efficaces et discrètes et plus naturelles.

→ Témoignage et photos cas clinique

Les injections esthétiques de PRP et d’acide hyaluronique sans peur ni douleur même pour celles et ceux qui ont peur des piqures.

Certaine personnes personnes souffrent d’hématophobie, c’est à dire qu’elles ont la phobie du sang.

D’autres personnes souffre d’achmophobie, c’est à dire qu’elles ont la peur des objets pointus, notamment des aiguilles, des piqures et des seringues.

Les injections esthétiques de PRP et d’acide hyaluronique dans la peau du visage et les prises de sang ne sont pas très agréable et beaucoup s’y refusent par peur des piqures, du sang et de la douleur.

LA SOLUTION: Toutes les types d’injections peuvent être fait sous sédation sous MEOPA ou même sous sédation semi-inconsciente avec un anesthésiste.

Les injections qui marchent pour la bouche, les lèvres et le visage

Les chirurgiens-dentistes ont finalement emboité le pas du reste du monde de l’esthétique et pratiquent eux aussi les injections décrite ci-après:

LA BOUCHE: UN CHANTIER DÉLICAT

Quand on leur demande ce qu’elles aimeraient améliorer dans leur visage, 15 % des européennes citent leurs lèvres et 23 % les rides autour de la bouche.

Pour autant, toutes les femmes ne fantasment pas sur des sourires charnus. Celles qui consultent hésitent parfois même longtemps, par peur, disent-elles, de se retrouver avec une bouche de canard. Les femmes demandent une restauration, pas une transformation. Elles veulent retrouver la bouche de leurs 30 ans mais ne tiennent pas à ce que cela se voie.

Les grosses bouches projetées en avant ont pour la plupart été injectées avec un produit permanent comme le silicone. Heureusement, on ne l’utilise plus!

Aujourd’hui, les produits sont résorbables : La toxine botulique en trois mois, l’acide hyaluronique en un an ou deux ans.

L’arrivée en force des techniques d’injection de PRP ou Plasma Riche en Plaquettes (Platelet-rich plasma) avec des résultats spectaculaires rendent dorénavant encore plus naturelles les techniques d’injection du visage puisqu’il s’agit d’une méthode naturelle, 100% biocompatible, permettant une régénération cellulaire et une réjuvénation cutanée.

Un traitement par PRP consiste à partir d’une prise sang à réinjecter son propre sérum enrichi en plaquettes. Ce dernier se comportera à la fois comme un produit de régénération et de bio-stimulation mais pas de comblement.

 

Voir le chapitre: Le « Plasma Face Lift » ou injections de PRP ou « Plasma Riche en Plaquettes.

DES LÈVRES TROP FINES ?

Les lèvres s’amincissent avec l’âge et cela peut donner un « air pincé » qui ne correspond pas au tempérament des personnes.

La parade: Des injections d’acide hyaluronique avec ou sans PRP pour leur donner du moelleux. Pour un résultat naturel, l’augmentation doit être subtile et respecter l’anatomie.

C’est assez douloureux mais, heureusement, le dentiste esthétique peut choisir parmi différentes techniques anesthésiantes selon la sensibilité du patient: L’application de crème Emla, l’utilisation d’un produit injectable qui contient de la lidocaïne ou une injection intraveineuse préopératoire par un anesthésiste pour un sommeil de quelques minutes.

UN CONTOUR FLOU ?

La parade: L’acide hyaluronique avec ou sans PRP dans l’ourlet permet de bien en redéfinir les contours. Quand on fume, ce traitement de prévention qui peut se faire dès 30 ans freine l’apparition des rides du dessus de la lèvre. Quand l’arc de Cupidon et les crêtes philtrales (verticales sous le nez) se sont un peu aplatis, le dentiste peut aussi leur redonner un peu de relief avec la même technique.

UN PLI AU COIN DES LÈVRES ?

Avec le temps, les coins de la bouche s’affaissent, ce qui donne l’air triste ou amer.

La parade: Une petite injection d’acide hyaluronique avec ou sans PRP au niveau des commissures. En complément, il faut parfois faire une injection dans le menton pour adoucir le creux ou rééquilibrer le profil.

DES RIDES AU-DESSUS ?

Le fameux plissé soleil ou « code-barres » est LA zone la plus délicate à traiter.

Il faut y consacrer plusieurs séances et le dentiste combine souvent les techniques. Il est toujours recommandé de vérifier l’appui dentaire ou réaligner les dents.

Les solutions : Quand la peau commence à marquer, des injections d’acide hyaluronique très fluide en nappage la redensifient et lissent les ridules avec ou sans PRP.

DES VALLÉES DES LARMES OU DES SILLONS NASIO-GENIEN TROP CREUSES ?

Pour remplir les zones creusées des joues et la « vallée des larmes », des injections d’acide hyaluronique peuvent être effectuées par les chirurgiens dentistes esthétique, éventuellement en association avec du PRP.

 

Lors de ptôses importantes des joues ou d’amaigrissement du visage, le relais est donné aux chirurgiens esthétiques pour des restructurations du visage par des lipostructures pour remplir les zones creusées des joues. La correction des rides avec des injections de toxine botulique (Botox) est pertinente.

 

IMPORTANT: Il est à noter que tous les chapitres concernant l’usage des PRP (Plasma Riche en Plaquettes) dans les protocoles de médecine esthétique sont rédigés à titre d’information générale.

En effet, la législation de certain pays, dont la France, n’accepte pas encore ces protocoles novateurs alors que de nombreux autres les ont d’ores et déjà validés, de même que toutes les thérapies fondées autour des cellules souchs (Stem cell),  en particulier aux USA. Leur usage est pour le moment réservé au milieu hospitalier. La législation pour leur usage dans les protocoles curatifs semble être plus souple en France et de toute façon, très discuté car les avantages sont indubitables. De nombreux praticiens pionniers oeuvrent pour que les avancées de la législation soient symétriques à celles de la science et de leurs applications thérapeutiques tant curative qu’esthétique.

N'hésitez pas à partager cette page avec votre entourage
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email